Support & Téléchargements

Téléchargez l’application de trading en bas.

Besoin d’aide? vous pouvez nous contacter à tout moment grâce à notre formulaire de contact

s f

Contactez-nous
198 West 21th Street, Suite 721
Paris, 75013 France.
Contact@Astorz.com
+1 (325) 701 1848

AstorZ Trading

Baisse du cours du Pétrole la bourse en rouge

Bourse : les valeurs pétrolières voient rouge avec la baisse des cours du brent

Dans un marché parisien en nette baisse, les valeurs pétrolières ont du plomb dans l’aile, la hausse surprise des stocks de pétrole américains laissant craindre une surabondance de l’offre d’or noir aux Etats-Unis, principal producteur mondial de pétrole. Sur le CAC40, Technip FMC perd 1,65% à 20,23 euros tandis que Vallourec et CGG cèdent respectivement 6,48% et 5,25%. Quant à Total, le poids lourd de la cote, le titre cède 1,86% pour revenir au contact des 48 euros.



La nouvelle a eu l’effet d’une douche froide. Selon les chiffres publiés mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA), les réserves commerciales de brut ont augmenté de 4,7 millions de barils pour s’établir à 476,8 millions, là où les analystes interrogés par l’agence Bloomberg anticipaient au contraire une baisse de 1,7 million de barils.

Bond surprise des stocks américains

Les stocks de brut s’inscrivent ainsi en hausse de 8,8% par rapport à la même époque l’an dernier et de 4% au-dessus de la moyenne des cinq dernières années à cette période. Les stocks d’essence ont quant à eux bondi de 10,9% par rapport à leur niveau d’il y a un an. Idem pour les stocks d’essence qui ont progressé de 3,7 millions de barils, là où les analystes anticipaient une hausse de « seulement » 850.000 barils. Seul les stocks des produits distillés sont en repli de 2,2% par rapport à leur niveau d’il y a un an.



 

Une hausse surprise des stocks pétroliers qui a logiquement pesé sur les cours du pétrole, à l’image du Brent qui a chuté de 1,72% la veille et glisse encore ce matin de 1,04% pour s’échanger autour des 70,17$.

Les valeurs pétrolières accusent le coup

Cette hausse des stocks pétroliers inquiète les pays membres de l’Opep, dont l’Arabie saoudite et les Émirats Arabes Unis qui ont réaffirmé leur détermination à stabiliser le marché mondial du pétrole. En attendant, les valeurs pétrolières accusent le coup. CGG, le spécialiste de la géophysique est lanterne rouge du SBF 120 et chute de 6,48% à 1,46 euro.

Vallourec, qui a dévoilé jeudi dernier des résultats en nette amélioration au premier trimestre 2019, reculait de 5,15% à 2,19 euros. En difficulté financière, le spécialiste des tubes sans soudure est parvenu à réduire sa perte nette à 90 millions d’euros (contre -170 millions au premier trimestre 2018), et a dégagé un résultat brut d’exploitation (RBE) positif. La parapétrolière, dont le cours a progressé de 35% depuis le début de l’année a par ailleurs confirmé l’ensemble de ses objectifs pour cette année.

 

TechnipFMC de son côté chutait de 1,65% à 20,23 euros. Le 25 avril dernier, le groupe parapétrolier a dévoilé des résultats en repli sur le premier trimestre mais a tout de même engrangé pour 6,2 milliards de dollars (5,6 milliards d’euros) de commandes, au plus depuis le quatrième trimestre 2014.


Enfin, le géant pétrolier Total, poids lourd de la cote, redonne du terrain.  Impacté par la baisse des cours du brent, le titre cède 1,86% pour revenir au contact des 48 euros.

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.